Le crédit auto est un prêt à la consommation qui peut être octroyé par une banque ou un organisme de crédit suite à une demande. Comme tout type de crédit, il est soumis à un contrat stipulant que l’emprunteur accepte de rembourser le crédit suivant un accord au préalable notamment pour les mensualités de remboursement.

Quels sont les types de contrat possibles pour un crédit automobile?

prêt autoLe crédit auto est proposé principalement sous deux types d’offre pour l’acquisition d’un bien automobile chez l’organisme de prêt, entre autres le crédit affecté et le prêt personnel. Dans le premier cas, le crédit concerne uniquement l’achat d’un véhicule. En effet, comme son nom l’indique, le débiteur n’a le droit de dépenser l’argent de son prêt que pour acheter tout simplement une voiture. Ce qui n’est pourtant pas le cas du prêt personnel qui permet à l’emprunteur non seulement d’acquérir une voiture, mais aussi d’autres biens.

Est-il possible de renoncer à un contrat de crédit auto?

Si l’emprunteur est un novice dans le domaine du prêt auto, il lui est important de savoir qu’un contrat de crédit auto est régi par quelques critères. Ces derniers doivent être pris en compte par le débiteur, pour ainsi valider son choix de crédit à savoir ses apports mensuels et ses dispositions de remboursement. L’organisme prêteur, pour sa part, doit fournir les caractéristiques du prêt, entre autres, la valeur globale du crédit, le taux effectif global et l’assurance de prêt. L’emprunteur doit également prendre connaissance des pièces justificatives nécessaires pour savoir si sa demande peut être validée ou non comme les pièces justificatives d’identité et de domicile, le RIB ou le relevé d’identité bancaire et les duplicatas des trois dernières mensualités de salaires.

Après l’acceptation d’un contrat de prêt auto, le débiteur est ainsi engagé dans le remboursement des mensualités suivant les clauses du contrat. Toutefois, l’emprunteur dispose d’un droit de rétractation, le plus souvent, de 14 jours, lui permettant de renoncer au crédit si celui-ci ne lui convient pas. Le droit de rétractation n’est ainsi valable qu’au lendemain de la signature du contrat et durant ce délai décrit, au-delà de quoi, le débiteur se doit de finaliser son accord de prêt auto.